Ce printemps “hivernal” donne un peu de répit pour détruire les nids de chenilles processionnaires. Un arrêté a été pris par le Maire courant mars. Il précise que les propriétaires des parcelles concernées sont tenus de supprimer les cocons. La police pluri communale va procéder à des rappels de sensibilisation dans les jours à venir.

Les cocons sont encore visibles dans les arbres et les chenilles sont toujours dans les cocons qu’elles ne quitteront qu’aux beaux jours : c’est maintenant qu’il faut intervenir pour avoir les meilleures chances d’éradiquer ces nuisibles !  Voir l’arrêté du 8 mars 2022.

Ces chenilles posent un très sérieux problème sanitaire à cause de leurs poils urticants et peuvent provoquer des  démangeaisons, d’importantes réactions cutanées et des réactions allergiques oculaires ou respiratoires, chez l’homme ou les animaux.

Rappel : pour détruire les nids de chenilles, utiliser un échenilloir ou faire appel à un élagueur.

Des habitants s’impliquent pour lutter contre ces chenilles. L’effort doit être collectif pour être efficace sur ce problème. Pour toute information complémentaire ou pour connaitre la liste informative des élagueurs du secteur pratiquant ce type d’intervention,  contactez Jean Malot (porteur du projet), Stéphanie Berglez (membre du CODIC) et Françoise Berthoud (élue à l’implication citoyenne) pour le groupe projet participatif « Stop aux chenilles processionnaires », par courriel en Cliquant ici..

Information règlementaire :  les nids de chenilles processionnaires sont des organismes animaux et ne sont donc pas des déchets verts. Leur destruction par le feu ne relève pas de l’arrêté sur le brûlage à l’air libre des déchets verts. Elle est donc autorisée, quelque soit la période de l’année. (Source : www.isere.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Dechets/Reglementation-du-brulage-a-l-air-libre-des-dechets-vegetaux)

Lutte contre les chenilles processionnaires Plus que quelques jours pour intervenir !

Vous pourrez aussi aimer