Plantes envahissantes : une menace pour notre milieu

Qu’est-ce qu’une plante envahissante ?
C’est une espèce de plante indigène (locale) possédant un taux de reproduction important. Attention, ce terme ne doit pas être confondu avec celui de plante invasive, qui regroupe les espèces exotiques introduites volontairement ou non sur le territoire. Une plante invasive « naturalisée » devient une plante envahissante après s’être très (trop !) bien adaptée au milieu d’accueil.

Quelles espèces peut-on trouver à Saint Martin d’Uriage ?
On trouve principalement la Renouée du Japon, l’Ambroisie à feuille d’armoise et la Balsamine (ou Impatiente) de l’Himalaya. Elles sont localisées principalement aux abords des cours d’eau, notamment le long du Sonnant ou au Marais des Seiglières pour la Balsamine. Elles sont aussi présentes sur les terrains en friches ou remaniés par l’homme. 

Pourquoi est-il important de lutter contre ces espèces ?
Ces espèces sont nuisibles pour l’ensemble de l’écosystème et portent atteinte à la santé publique, notamment l’Ambroisie qui est fortement allergène.
Elles dégradent la biodiversité : elles forment un peuplement mono-spécifique qui empêche les espèces locales de se développer. Sur les berges de rivière, elles accentuent le risque aléa inondation (érosion, embâcles).

Que faire si l’on en a dans son jardin ?
La méthode la plus efficace est l’arrachage, manuel ou mécanique, avant la floraison dès le début du printemps, et ce pendant plusieurs années. Ne pas hésiter à arracher la plante mère ainsi que l’appareil racinaire et la déposer dans un sac bien fermé à destination des ordures ménagères.
Il ne faut en aucun cas la jeter dans le milieu naturel, la mélanger aux déchets verts, la déplacer, utiliser de l’herbicide, la composter ou utiliser de la terre contaminée pouvant contenir des graines.

Reconnaitre l’Ambroisie.

Télécharger le dossier complet sur les plantes envahissantes.
(1,94 Mo – Temps de téléchargement : environ 45 secondes).

L'Ambroisie : une plante invasive

Cette plante envahissante émet de grandes quantités d’un pollen très allergisant, provoquant toux, conjonctivite, urticaire et même asthme chez les personnes sensibles.
La lutte contre l’ambroisie a été rendue obligatoire par arrêtés préfectoraux.

Pour pouvoir l’identifier et connaître les moyens de la détruire, voir la Notice d’information sur l’ambroisie.